Baguette H3 Rute

 

Baguette H3 Rute

La baguette H3-R, appelée anciennement baguette KR est considérée par les « radiesthésistes et les géobiologues» modernes comme la plus fiable et la plus sensible. Sa réponse est toujours d’une évidence remarquable : le mouvement qu’elle effectue est très prononcé, et semble parfois vouloir vous entraîner dans son sillage !

Le modèle que nous vous proposons ici est excellent tant au niveau de la tenue, de la souplesse, de la neutralité (matériaux sans polarité), de la sensibilité et de la précision. Sa longueur de la pointe à la fin des manches est de plus ou moins 52,5 cm. Elle est constituée de deux tiges en forme de V qui s'emboitent les unes dans les autres, les grandes branches du V étant les poignées. Les poignées doivent être écartées jusqu’à ce que vous soyez à la limite du mouvement. Vos poings fermés servant de "roulement à biles". Les repères colorés présents sur les manches de la baguette H3-R ont été précisément définis par lors des recherches menées par l'ingénieur allemand Reinhard Schneider (1925-2001). Ils correspondent à la longueur d'onde du signal électromagnétique correspondant à l'objet de la recherche (ex : 11 cm = centre énergétique de l'eau) diminué d'un "facteur d'abaissement" créé par l'écartement des deux branches lors de la détection. Reinhard Schnider considérait que la baguette du sourcier est avant tout une antenne et que l’individu fonctionnait comme le « récepteur-antenne ». Selon lui, les champs de rayonnements de différentes natures peuvent être distingués par la manipulation et l’usage d’une « baguette-antenne » en forme de V (antenne dipôle) positionnée de différentes manières entre les doigts. Cette technique allemande absolument remarquable fut appelée la "Grifflängentechnik" ou technique de "longueur de prise". Chaque "longueur de prise" (ou distance entre la pointe de la baguette et l'annulaire et l'auriculaire qui tiennent la baguette) correspond à une longueur d'onde (lambda) précise du phénomène recherché (veine d'eau, faille, réseau tellurique, minerais, etc....) et démontrable sur base de calculs et mesures scientifiques connues de la physique.

Cette technique limite fortement les erreurs dues aux interférences mentales lors des recherches sur le terrain. Cette baguette de détection en radiesthésie physique est à la base de la conception des antennes de Lecher et de l'antenne-H3. Celle-ci est idéale que vous soyez chevronnés ou débutants. Elle permet aussi au débutant de s'abituer à la détection physique des énergies et assure une meilleure maîtrise par la suite de l'antenne H3.

Retour à Géobio