Diolinoir

Obtenu en 1970 et sélectionné à Pully (Domaine du Caudoz) par M. André Jaquinet, le Diolinoir résulte de la fécondation du Rouge de Dioly par du pollen de Pinot noir. Il a d'abord été inscrit dans nos collections sous le numéro "4-42", puis dénommé "Diolinoir" pour rappeler le nom de ses parents. Si le Pinot noir est bien connu, le Rouge de Diolly  a été introduit à Pully voici plus de 40 ans, en provenance des collections du Dr Henry Wuilloud de Diolly sur Sion. Le nom exact de cette variété, mère de Diolinor, n'a pas encore pu être établi. Le Diolinoir est un cépage récent, mais dont l'expérimentation apporte de nombreuses satisfactions. Il donne des vins fins, ronds et agréables, susceptibles d'être bus comme vins de cépage ou assemblés avec d'autres vins rouges. Leur aptitude au vieillissement semble bonne mais doit encore être prouvée. Le Diolinoir est aussi intéressant par sa résistance à la pourriture, la couleur de son vin et le caractère moelleux de ses tannins. Plus tardif que le Pinot, le Diolinoir mûrit entre le Gamay et le Merlot. Il ne peut donc pas être planté dans tous les vignobles de notre pays, car son raisin exige une parfaite maturité pour exprimer toutes ses qualités. Le diolinoir devrait trouver une place dans les bons coteaux du Valais, à l'abri des murs de quelques vignobles vaudois et peut-être au Tessin.

Caractéristiques végétatives

Rameau :   vert à raies rouges, face dorsale parfois entièrement rouge
Extrémité du rameau :   verdâtre, cuivrée, villosité faible
Jeunes feuilles :   feuilles de rang 1 à 3 vert-jaune avec plages bronzées, quelques poils couchés; feuilles de rang 4 à 5 avec plages bronzées ou totalement cuivrées, quelques poils couchés, densité moyenne de poils dressés sur les nervures
Feuille adulte :   assez grande; aspect brillant; cunéiforme à pentagonale; assez profondément trilobée, parfois pentalobée, parfois entière; limbe à bords ondulés; nervures en général vertes, coloration rouge possible au point pétiolaire et au départ des nervures; cloqûre faible; dents moyennes à côtés rectilignes ou convexes; sinus pétiolaire généralement ouvert à base en U; sinus latéraux supérieurs en U (parfois en lyre) à peine chevauchants; pratiquement glabre; quelques poils dressés sur les nervures principales
Grappe à maturité :   moyenne; allongée; souvent cylindrique; assez compacte; pédoncule plutôt court
Baie :   moyenne, arrondie; bleu-noir; pulpe juteuse; jus blanc; saveur neutre
Sarment :   brun jaunâtre; elliptique; surface striée
Phénologie :   débourrement moyen; véraison moyenne; maturité moyenne (1er époque tardive)

Aptitudes culturales

Vigueur :   vigueur moyenne à élevée; semble s'adapter sans problème à divers porte-greffe
Fertilité :   élevée et régulière
Résistance :   ne manifeste pas de sensibilité particulière; bonne résistance à la pourriture

Particularités du moût et du vin

vin fin et corsé, plutôt neutre, roche en couleur et en bons tannins

La dernière mise à jour de cette page date du   jeudi 18 février 2010